La vie, si forte et… si fragile
 

J’ai envie de vous partager ma réflexion suite à la mort d’une fillette de trois ans qui habitait à quelques maisons de chez moi.  Elle s’est noyée dans la rivière durant les quelques secondes d’inattention des adultes présents.

 

J’ai pleuré durant deux jours.  Mon cerveau s’est figé, il a comme atteint une limite, un point où plus rien n’avait de sens pour moi, ni la vie, ni la mort.  Comment tous les êtres humains de la terre ont pu survivre à l’enfance?  Nous avons tous eu de nombreux moments sans surveillance, sans compter ceux durant lesquels nous avons avec insouciance échappé volontairement aux regards des adultes sensés nous protéger.  Nous avons tous eu des mésaventures, des petits accidents, des chutes,…  Il m’arrive d’oublier par moment à quel point la vie est à la fois forte et fragile et je me suis arrêtée pour me demander sur quoi j’ai du pouvoir et dans quelle mesure.

 

La vie, cette énergie qui m’anime, est immortelle, c’est mon corps qui l’héberge temporairement qui est mortel.  C’est mon existence actuelle qui aura une fin dont je ne connais pas la date.  Je ne sais pas quand, ni comment ni dans quel état, mais je vais devoir tout quitter un jour.  Alors, j’ai le pouvoir de protéger et entretenir mon corps et ma vie du mieux que je peux, vivre en pleine conscience chaque instant, choisir comment je réagis à ce que la vie m’offre.  Je peux vivre en aimant les autres et en participant à la création de ce monde en y apportant ma contribution dans l’espoir que ce monde sera de plus en plus meilleur.

 

Puisque tous mes biens matériels resteront ici-bas, je choisis de faire le plein d’amour, de belles expériences avec les personnes qui m’entourent, parce que l’essence des relations, l’intangible, l’amour, seront probablement les seules choses que je pourrai apporter à mon départ.  J’ose y croire!

 

Êtes-vous conscient chaque jour de l’importance des liens qui vous unissent aux autres et à la vie?  En prenez-vous soin?

 

Bonne réflexion!

 

Micheline Claing

Septembre 2014