RALENTIR POUR MIEUX VIVRE

 

Une grande partie des gens vivent à toute allure: travail, travail, travail, enfants, magasinage, corvées domestiques, obligations de toutes sortes... Un jour, le corps ou l'esprit n'en peut plus, et... c'est la maladie, le burn-out, le mur, quoi!

 

Tout à coup, on n'est plus un travailleur ni un consommateur, mais un simple être humain, qui souffre en plus!  La belle affaire!  Je peux bien en rire, car je l'ai fait deux fois plutôt qu'une!

 

Durant mon arrêt de travail, les premières fois où je suis sortie un jour de semaine pour seulement aller marcher, je me sentais comme en dehors de la réalité.  Je pensais à tous ces gens en train de travailler et je me demandais ce que je faisais là!  Je me sentais vide.  Avec le temps, ce sentiment s'est changé en plaisir de profiter du beau temps pendant que les autres travaillent.

 

Durant tout ce temps libéré par la maladie du siècle, j'ai repris contact avec des parties de moi-même que j'avais oublìées, avec ma famille, avec le peu d'amies que j'avais, et j'ai même développé un intérêt pour la peinture sur bois.  J'ai commencé un cours de tai-chi, joint un groupe de discussion, je me suis fait d'autres amies, j'ai fait du bénévolat pour une coopérative et j'ai découvert le milieu communautaire, l'économie sociale, Équiterre et un tas de choses dont je n'avais pas idée de l'existence!

 

Ma vie est soudainement devenue remplie d'intérêts et d'activités, gratuites ou bénévoles, qui nourrissent aussi mon esprit et mon coeur.  Depuis ce temps, je travaille à temps partiel.  J'ai appris à vivre avec moins d'argent, à baser ma sécurité sur mes capacités à gérer ma vie. Je suis plus riche de temps, d'expériences de toutes sortes, surtout humaines.  Maintenant, j'ai l'impression que ce sont ceux dont l'agenda déborde qui sont en dehors de la réalité!  J'en profite aussi pour faire mes courses les jours de semaine où il n'y a pas foule à l'épicerie,c'est tellement plus agréable et relaxant de pouvoir prendre son temps pour choisir!

 

Et vous? Par manque de temps, y a-t-il des personnes qui vous sont chères et que vous n'avez pas vues depuis longtemps, des activités que vous voudriez faire et que vous reportez, des rêves ou des projets de vie que vous n'avez jamais pris le temps de réaliser?

 

Bonne réflexion!

 

Micheline Claing

Avril 2013