LE PARDON,  13 décembre 2013,  SAINT-JÉRÔME
Le temps des fêtes est un temps où nous côtoyons souvent des personnes que nous connaissons depuis longtemps et ces rencontres sont susceptibles de faire ressurgir les vieux conflits, les non-dits, les situations non réglées, les ressentiments, les vieilles rancunes,... Qui n'en a pas? Continuez-vous de les alimenter? Fuyez-vous ou les affrontez-vous?  Est-ce que le pardon est une chose envisageable pour vous?  Le faites-vous parfois, souvent, jamais ou sous condition? Facilement ou difficilement? À qui pardonnez-vous ou pas? Pour quelles offenses vos rancunes sont-elles le plus coriaces?  Est-ce que vous vous pardonnez à vous-même vos mauvais pas, vos erreurs ou les blessures ou offenses que vous avez occasionnez aux autres?  Pourriez-vous vous pardonner d'avoir manqué cette soirée?  En cas de doute, inscrivez-vous!

 

L'ÉTERNELLE JEUNESSE, 6 décembre 2013,  MONTRÉAL

Ce n'est pas à la mode de vieillir!  Les images et les modèles véhiculés par la société et la publicité sont celles de personnes jeunes, belles, minces, en santé... et riches!  Sommes-nous assez crédules pour croire en une éternelle jeunesse, ou désirons-nous tout simplement y croire afin d'oublier que la vie a une fin?  Et, si on osait durant quelques minutes s'imaginer une vie sans fin, quelle serait-elle, ou plutôt, quelles en seraient les conditions? Avant que le vent tourne, puisque les nouveaux sujet sont l'assurance autonomie, les soins palliatifs à domicile et l'aide à mourir dans la dignité, tentons de faire un pont entre ces deux mondes opposés!  Ne manquez surtout pas cette occasion de réfléchir sur la jeunesse, elle ne sera pas éternelle!

 

DONNER ET RECEVOIR,  4 décembre 2013,  SAINT-JÉRÔME

 

L'ACCEPTATION,  29 novembre 2013,  LAVAL

 

JOIE DE VIVRE ET ÉMERVEILLEMENT,  22 novembre 2013,  SAINT-JÉRÔME

 

PHILOSOPHIE DE VIE,  15 novembre 2013,  MONTRÉAL

Selon moi, une philosophie de vie est un ensemble de deux ou trois valeurs principales qui guident et éclairent notre vie, comme un phare.  Quelles sont les vôtres?  D'où viennent-elles?  Est-ce que ce sont celles de votre famille?  Les remettez-vous en question?  Est-ce que votre vision de la vie se heurte parfois à celle de votre entourage?  Quels moyens prenez-vous et quels choix faites-vous pour que votre vie soit le reflet de votre philosophie de vie?  Et si cette soirée de réflexion vous apportait des raisons de changer votre façon de voir la vie!  Il faudra participer à cette soirée philosophique pour y répondre!  Alors, réservez sans tarder!

 

Synthèse de la rencontre

 

Oh! Quel sujet difficile! Peut-être trop vaste!  Ce n'est pas tous les jours que nous nous arrêtons à définir notre philosophie de vie.  Nous en sommes quand venus à partager certaines de nos valeurs, telles que le respect, la liberté, l'amour, l'engagement, l'altruisme, l'authenticité.  Nous avons aussi parlé de nos objectifs: laisser une marque de notre passage, évoluer, apprendre, découvrir, devenir une meilleure personne, atteindre la sérénité et plus de bonheur, vivre dans l'ouverture et la vérité.  Finalement, nous avons tous nos principes directeurs, même si nous ne les nommons pas «philosophie de vie»!

 

LES LEÇONS DE VIE,  6 novembre 2013,  SAINT-JÉRÔME

 

LES SECRETS,  1er novembre 2013,  LAVAL

 

L'ART DE VIVRE SEUL,  25 octobre 2013,  SAINT-JÉRÔME

 

FAUT-IL DIRE LA VÉRITÉ?  18 octobre 2013,  MONTRÉAL

On dit souvent que toute vérité n'est pas bonne à dire!  Faites-vous une différence entre un mensonge, un mensonge blanc, une demi-vérité et toute la vérité?  Allons-y plus directement, est-ce que vous mentez?  À qui et pour quelles raisons?  Faisons un pas de plus, est-ce que l'on se ment à soi-même?  Et, si notre corps ne ment pas, est-ce que notre langage non verbal nous trahit quand nous mentons? Que vivez-vous lorsque vous découvrez que l'on vous a menti?  Que de belles vérités à partager!  N'oubliez pas de réserver si vous voulez connaître toute la vérité sur cette soirée!

 

Synthèse de la rencontre

 

À vrai dire, nous n'étions pas nombreux!  Mais il en est ressorti quelques grandes vérités comme le fait que de dire la vérité ou pas est un choix de tous les jours.  Parfois, pour se protéger, par peur de blesser ou de provoquer la colère, ou parce que l'autre n'est pas prêt à l'entendre, certaines vérités sont retenues.  Découvrir que quelqu'un nous a menti ou caché la vérité est une déception pour plusieurs.  Nous étions tous d'accord pour dire que le désir de vérité est aussi fondamental que le désir d'amour et que dire la vérité est justement une preuve d'amour.  Quelle belle soirée remplie d'authenticité et de profondes vérités!

 

LES PLAISIRS DE LA VIE,  2 octobre 2013, SAINT-JÉRÔME

Aux Parleries, nous avons l'habitude de réfléchir en profondeur sur des thèmes qui paraissent parfois très sérieux.  Mais il nous arrive aussi de nous concentrer sur des questions qui ont le don de mettre des sourires au visage!  Ce sera le cas avec notre prochain thème du mercredi, les plaisirs de la vie.  Quels sont les vôtres?  On pense souvent à la bonne chair, à de bons vins, bref aux plaisirs de la table.  Mais y a-t-il des plaisirs auxquels on pense moins, et qui pourtant nous apportent d'heureux moments?  Ouvrons-nous l'esprit et profitons à notre tour des plaisirs que d'autres éprouvent.  Peut-être ferons-nous des découvertes pour agrémenter notre propre vie!  D'ici là, faites-nous le plaisir de votre présence, en réservant votre place à la prochaine Parlerie du mercredi!

 

LE CHANGEMENT,  27 septembre 2013,  LAVAL

Des sages ont dit que la seule constante dans l'univers, c'est le changement.  On n'y échappe donc pas.  Mais qu'est-ce qui nous pousse à changer?  Pourquoi est-ce si difficile d'y arriver?  Pourquoi certaines personnes semblent accueillir le changement, alors que d'autres le fuient?  Y a-t-il une différence entre un changement choisi et un autre qu'on subit?  Tant de questions qui nous habitent sur ce sujet omniprésent dans  nos vies... Pourquoi ne pas bousculer vos habitudes, et venir en discuter avec nous?  Discuter du changement, c'est réfléchir à qui l'on est et apprendre ce qui nous motive. Une belle occasion de grandir...

 

RECONNAISSANCE ET GRATITUDE,  20 septembre 2013,  SAINT-JÉRÔME

De nos jours, beaucoup de gens finissent par perdre l'intérêt pour leur emploi, et on associe cet état de fait au stress. Pourtant, il existe un moyen tout simple de garder les travailleurs joyeux, alertes, heureux.  Un moyen tellement simple qu'il se résume à un mot: merci.  Ou encore, bravo.  Prenez-vous la peine de témoigner votre reconnaissance, votre gratitude envers ceux et celles qui vous rendent un service?  Avez-vous le sentiment de recevoir aussi des marques de reconnaissance dans l'exercice de vos fonctions, qu'elles soient professionnelles ou bénévoles?  Soupçonnez-vous vraiment le pouvoir de la gratitude?  Et si nous avions, en changeant quelque peu nos habitudes, le pouvoir de rendre le monde meilleur?  Une soirée stimulante en perspective... et nous vous serions reconnaissants de bien vouloir réserver votre présence!

 

LA PATIENCE,  18 septembre 2013, SAINTE-JULIENNE

Avons-nous vraiment besoin de mentionner que nous sommes à l'ère de l'instantané? Tout va de plus en plus vite, et on semble de moins en moins ouvert à attendre pour obtenir quelque chose.  Mais qu'est donc devenue la patience?  Cette qualité a-t-elle disparu?  Sommes-nous toujours capables d'en faire preuve, ou est-ce maintenant une mission impossible?  D'abord, soyons francs entre nous: à qui reste-t-il encore des réserves de cette qualité?  Que permet-elle d'acquérir, de réaliser, de gagner?  Comment peut-on la retrouver, la développer?  Du moins, si c'est encore possible... Et y a-t-il des circonstances où la patience devient un obstacle?  Tant de questions!  Pour y répondre, il suffit de patienter... jusqu'à la prochaine Parlerie de Sainte-Julienne!

 

L'ÉPANOUISSEMENT,  13 septembre 2013,  MONTRÉAL

S'épanouir, être épanoui, avoir une vie épanouie... On dit d'une fleur qu'elle est épanouie lorsqu'elle est pleinement éclose.  Quand est-il de nous?  Est-on épanoui lorsqu'on atteint un certain état à un moment précis de notre vie ou serait-ce plutôt un processus visant à atteindre le plein potentiel de ce que nous portons d'unique?  Est-ce que c'est un développement sans cesse évolutif ou si nous pouvons parfois reculer pour mieux y parvenir? Est-ce quelque chose d'extérieur, d'intérieur ou de plus global?  Beaucoup de questions!  Mais y répondre, nous amènera sûrement sur le chemin de l'épanouissement!

 

Synthèse de la rencontre

Voilà une très belle soirée qui s'est déroulée dans le plaisir et même le rire!  Pour certains, être épanoui est une façon de se sentir, un état de paix, de joie, d'ouverture.  Un état qui fluctue aussi.  Pour d'autres, il s'agit de développer les qualités et compétences que l'on porte, de s'exprimer, de se dépasser, de viser l'idéal de soi.  Plusieurs moyens pour s'épanouir ont été soulevés: oser sortir de sa zone de confort, retirer le positif des expériences de la vie, contribuer à l'épanouissement des autres.  Nous avons même assisté à la création d'un nouveau mot: épanouissif!  Quelle soirée épanouissante!

 

L'ÉQUILIBRE DE VIE, 4 septembre 2013, SAINT-JÉRÔME

Septembre, c'est la rentrée... avec toute la frénésie qui l'accompagne!  La situation est certes pire pour ceux ont des enfants d'âge scolaire, mais cette période n'est pas non plus de tout repos pour les autres: fin des vacances estivales, retour d'une circulation plus dense, début de nombreuses activités, période d'inscriptions, préparatifs d'automne en vue et quoi d'autre encore.  Dans toute cette animation, comment parvient-on à conserver un équilibre de vie?  D'ailleurs, en quoi consiste cet équilibre: peut-on concilier vie professionnelle, activités de loisirs, relations amicales et amoureuses, sport et santé, vie intérieure et spirituelle, avec parfois des moments de détente?  Voyons où nous en sommes dans notre quête d'équilibre, et nos moyens pour le trouver.  Un régime de vie équilibré comprend de fortes doses de Parleries!

 

Synthèse de la rencontre

C'est avec un bel équilibre entre les nouveaux venus et les anciens que s'est tenue la première Parlerie du mercredi à Saint-Jérôme, sur le thème de l'équilibre de vie.  Et ce sont justement des gens qui ont su conserver, dans l'ensemble, un bon équilibre qui se sont présentés... malgré des phases où, parfois, on se sent déséquilibrés, et pas toujours par choix!  Un constat s'est imposé au fil des discussions: pour garder son équilibre de vie, on doit mener celle-ci comme on enfourche uen bicyclette, et s'assurer de rester toujours en mouvement!  Mais quand on perd pied, ce n'est pas forcément un drame.  Pour certains, l'équilibre est une simple moyenne.  Et quand on a la tête dans le four et les pieds dans la glace, ça ne signifie pas qu'on est assis en tout confort!  Bref, ouì à l'équilibre, mais pas à n'importe quel prix...

 

ÉVOLUTION-RÉVOLUTION,  23 août 2013,  SAINT-JÉRÔME

Beaucoup de participants aux Parleries nous arrivent parce qu'ils vivent une période de changement et qu'ils croient à leur propre évolution.  Ils y croient et y travaillent! Mais parfois, les changements sont tellement nombreux et importants qu'on ne parle plus d'évolution, mais d'une véritable révolution! La différence? Une intensité, une ampleur des transformations, un choc plus rude aussi... À l'occasion de notre prochaine Parlerie, nous chercherons à comprendre comment chacun a vécu ses périodes de changements: s'agissait-il d'une évolution ou d'une révolution? Quelles sont les conséquences de l'une ou l'autre?  Lesquelles nous semblent le plus utiles, le plus souhaitables? Lesquelles laissent des traces durables, positives ou non? Des révélations à venir sur nos petites et grandes révolutions, à n'en pas douter!  Mais n'oubliez pas de vous inscrire, pour éviter une révolution aux portes!

 

Synthèse de la rencontre

Je ne déclencherai certes pas de grande révolution en affirmant que la récente Parlerie de Saint-Jérôme nous a permis de réfléchir autrement à notre cheminement personnel! En effet, bien que chacun puisse avoir sa propre vision de l'évolution ainsi que des révolutions qui surviennent parfois dans nos vies, nos participants ont fini par découvrir qu'ils ont généralement connu les deux.  Certains sont d'ailleurs très à l'aise de vivre des changements à coups de révolutions: on rase tout et on recommence!  Le changement extrême aide à passer à autre chose.  Par contre, plusieurs préféraient la transformation en douceur, en misant plutôt sur une évolution constante, puisque les révolutions personnelles sont souvent douloureuses de par leur intensité et leurs conséquences. L'important, c'est que plusieurs sont repartis avec un regard neuf sur leur parcours, et c'est là une petite révolution!

 

LE JUGEMENT,  21 août 2013,  SAINTE-JULIENNE

Voilà une de ces soirées où la discussion peut prendre de nombreuses directions.  Mais quand vous entendez le mot jugement, à quoi pensez-vous: au regard que d'autres portent sur vous (ou que vous portez sur les autres...), ou plutôt à cette qualité qui nous permet de prendre les bonnes décisions, parce qu'on fait preuve d'un bon jugement?  Un seul et même mot, mais deux sens tellement différents, qui peuvent clairement être très positifs ou profondément négatifs! Et vous, quel angle préférez-vous?  Nous allons sans doute laisser la décision à votre bon jugement, et espérant que ce ne sera pas le dernier! Mais n'oubliez pas de faire preuve de jugement, en réservant votre place à la prochaine Parlerie...

 

Synthèse de la rencontre

Encore une fois, la récente Parlerie de Sainte-Julienne nous a donné l'occasion d'aborder un sujet à la fois profond et troublant: le jugement.  Dans un groupe restreint mais combien riche, à partir de nos expériences personnelles, nous avons exploré les lourdes conséquences de subir injustement le jugement d'autrui, qu'il s'agisse de l'humiliation ressentie ou de l'intense remise en question qui s'ensuit souvent sur notre valeur en tant qu'être humain.  Toutefois, un message est ressorti de l'ensemble des échanges: l'espoir, celui qui provient des leçons qu'on en tire, des apprentissages que l'on fait.  D'ailleurs, l'idée n'est pas d'éliminer le jugement: il faut au contraire développer le bagage voulu pour avoir un bon jugement!  Bref, ce fut une soirée magique, riche en sagesse. À vous d'en juger!

 

LIBERTÉ EN COUPLE,  16 août 2013,  MONTRÉAL

On dit que notre liberté finit là où celle de l'autre commence... Cette délimitation est-elle claire, connue et, surtout, respectée par les deux conjoints?  Dans nos relations passées ou présentes, pouvons-nous discuter aisément de la liberté par rapport aux finances, aux amitiés personnelles ou à la sexualité, ou s'agit-il d'une source de conflits?  Que l'on soit célibataire, en couple ou aspirant à le devenir, cette soirée nous permettra de réfléchir à ce sujet délicat, mais combien important, qu'est la liberté en couple.  Libre à vous d'y participer, seul ou à deux!

 

Synthèse de la rencontre

Lors de la dernière Parlerie montréalaise, c'est en toute liberté que nous avons partagé sur nos besoins respectifs de liberté en couple dans les différents domaines de notre vie.  Il en ressort que ce qui est prioritaire pour chacun est généralement en lien avec nos passions personnelles.  Il semble aussi qu'une recette gagnante pour concilier nos libertés et celles du conjoint consiste à avoir des valeurs compatibles, une bonne communication et une ouverture au changement.  En conclusion, nous acceptons plus facilement de négocier les libertés du couple s'il s'agit de combler un besoin, mais pas si nous devons trahir nos valeurs.  Libre à chacun de se respecter!

 

LE RESPECT,  17 juillet 2013,  SAINTE-JULIENNE

Cela peut sembler être une notion évidente, un droit acquis dans toute société moderne. Et pourtant... Se pourrait-il que beaucoup d'individus manquent encore de respect à l'endroit de leurs concitoyens, de leur communauté? Que d'autres n'obtiennent pas le respect auquel ils sont en droit de s'attendre, et qu'ils doivent même se battre pour l'obtenir? Se pourrait-il que bien des gens se fient à des ouï-dire, à des apparences, à des rumeurs, avec pour résultat un manque de respect à l'égard d'autrui? Sans oublier le respect de l'environnement, de la justice, etc.  Après avoir fait un bilan de notre réalité, de notre perception, nous chercherons comment vivre dans une société qui incarne le respect, et qui en fait la promotion.  Voilà une soirée de réflexion qui impose le respect: n'oubliez pas de vous y inscrire!

 

Synthèse de la rencontre

Comment aborder la question du respect? À la Parlerie de Sainte-Julienne, les exemples pleuvaient d'occasions où, justement, le respect a fait défaut.  En même temps, chacun a sa propre vision du respect, au point qu'une même action semblera une marque de non-respect pour les uns, alors que d'autres n'en seront aucunement offensés, trouvant le comportement parfaitement acceptable.  Ainsi, le fait de dire toute la vérité à un proche, même si elle est dure à entendre, serait une façon... de se respecter soi-même, un autre élément qui semble essentiel quand on réfléchit à la notion de respect.  En effet, une autre conclusion s'est imposée au terme de nos échanges: si on ne se respecte pas soi-même, comment exiger le respect d'autrui?

 

ÊTRE - PARAÎTRE,  12 juillet 2013,  SAINT-JÉRÔME

En cette époque où l'image semble être devenue plus importante que le message, comment vivez-vous cette situation? Avez-vous le sentiment de devoir bien paraître à tout prix? Cela vous oblige-t-il à respecter des critères sociaux concernant l'image corporelle, le statut social ou autre chose? Cette pression nuit-elle à vos efforts pour simplement être? D'ailleurs, y a-t-il forcément conflit entre l'être et le paraître: est-il possible de s'occuper à la fois de ces deux dimensions sans nuire à l'une ou à l'autre? Les hommes et les femmes ont-ils le même fardeau à porter, qui les oblige à soigner le paraître avant tout?  Et la réalité est-elle la même chez les jeunes comme chez les personnes plus matures? Tant de question! Des réflexions s'imposent, plus intimes qu'elles ne sauraient paraître... Il suffit d'y être!

 

Synthèse de la rencontre

La question s'est posée: être ou paraître, quelle est la priorité? La dernière Parlerie de Saint-Jérôme nous a peut-être appris que, dans cette simple question, il faudrait remplacer le «ou» par un «et»!  En effet, bien que l'on soit porté à choisir entre le camp de l'être ou celui de paraître, nous récentes discussions nous laissent croire que ces deux notions, loin d'être incompatibles, vont plutôt de pair. Au fond, même si tous nos participants savent bien qu'il est nécessaire de travailler sur notre être, il faut aussi intervenir sur le paraître pour les bonnes raisons: non pas pour plaire aux autres, mais pour se sentir bien avec soi-même.  Et ce n'est pas toujours aussi facile que cela n'y paraît!

 

LA LOI DE L'ATTRACTION,  5 juillet 2013,  MONTRÉAL

Selon certains concepts véhiculés, la loi d'attraction permet d'attirer dans notre vie ce que nous désirons.  L'avez-vous essayé?  Avez-vous réussi?  À la suite de nos constats, nous allons nous poser quelques questions.  Comment comprenons-nous le processus?  Est-il toujours volontaire ou se passe-t-il aussi à notre insu?  Quelle partie de nous attire quoi?  Avons-nous vraiment un contrôle sur ce que l'on veut attirer dans notre vie?  Si oui, comment?  Pour attirer des réponses à ces questions, réservez votre place dès maintenant!

 

Synthèse de la rencontre

Cette soirée sur la loi de l'attraction a attiré des partages plutôt diversifiés.  Pour certains, on récolte ce que l'on sème; pour d'autres, il s'agit d'avoir l'ouverture de saisir au bon moment ce que la vie nous offre.  D'autres sont sceptiques, car les résultats ne reflètent pas leurs désirs.  Plusieurs étaient d'avis qu'il faut parfois faire un détour avant d'obtenir ce que l'on a souhaité.  Ces détours paraissent souvent nécessaires afin de cultiver des forces et des qualités ou, tout simplement, de nous ramener sur ce que certains estiment être leur chemin de vie.  Presque tous étaient d'accord pour dire qu'il existe une zone grise dans la compréhension et l'application du processus, ce qui laisse place à la recherche et à l'amélioration par l'expérimentation.  Un concept très... attirant!

 

MA VIE A-T-ELLE UN SENS?,  19 juin 2013,  SAINTE-JULIENNE

De plus en plus d'êtres humains se rendent compte qu'il ne suffit pas d'avoir un emploi, de gagner sa vie, d'avoir un quotidien rempli mais parfois vide.  Quelle est votre mission de vie? Quels sont vos combats, vos passions, vos aspirations? Les avez-vous trouvés ou les cherchez-vous toujours? Pour ce thème, il sera question de nos passions, de ce qui nous anime, de ce qui nous définit en tant qu'être humain. Ou, peut-être, de cette quête qui n'est pas terminée à la recherche d'un grand but, d'une mission de vie.  Car les Parleries accueillent autant de passionnés dévousé à une cause que de personnes qui se cherchent un combat à mener.  Quelle belle occasion de s'enrichir les uns les autres!  Ne tardez pas à vous inscrire: c'est votre prochaine mission!

 

Synthèse de la rencontre

Aurions-nous la possibilité d'entendre de véritables missionnaires, qui donnent un sens à leur vie en luttant bec et ongles pour une cause qui leur tient à coeur? Ou à des personnes en quête de sens, à la recherche, justement, d'une cause à laquelle se vouer? En réalité, ni l'un ni l'autre! La Parlerie de Sainte-Julienne a attiré des combattants, certes, mais qui ne se sentent pas investis d'une mission particulière.  Pour certains, leurs actions relèvent d'un combat pour la justice.  Pour d'autres, il s'agit d'un simple désir d'aider son prochain, ou d'une recherche de plaisirs à partager.  Mais pour l'équipe de la Parlerie, au terme des discussions, une seule conclusion s'impose: mission accomplie, car en proposant ce genre de soirées, nous donnons un sens à notre vie!

 

LE LÂCHER-PRISE,  14 juin 2013,  SAINT-JÉRÔME

Ça y est, l'expression est lancée... Vous savez, ce que quelqu'un finit toujours par nous recommander, surtout quand nous sommes confrontés à un problème important, intense, qui perdure depuis trop longtemps déjà! Mais si nous avons tous entendu ce conseil, «il faut lâcher prise», qui a su y parvenir vraiment? Et, sans doute plus important encore, comment y parvient-on? Dans un contexte serein, propice à la réflexion, nous explorerons ensemble les raisons pour lesquelles il est si important de lâcher prise, que signifie au juste l'expression, et quelles sont nos recettes pour réussir à atteindre cet état. S'agit-il de baisser les bras? D'abandonner? De changer nos projets? Ou est-ce quelque chose de plus subtil, intangible, mais vital? D'ici là... n'en faites pas une obsession: lâchez prise, jusqu'à la prochaine Parlerie!

 

Synthèse de la rencontre

C'est dans une ambiance de paix et de détente que s'est déroulée la Parlerie de Saint-Jérôme, en juin dernier.  Après tout, nous y étions pour parler du lâcher-prise, alors aussi bien commencer par le mettre en pratique!  Et les discussions n'ont pas manqué de nous enrichir, qu'il s'agisse de comprendre cette notion de lâcher-prise ou de se donner des moyens d'y arriver.  Ainsi, les trucs comme parler, partager, s'isoler, ralentir, vivre un jour à la fois, pleurer, écouter de la musique et d'autres encore ont été très appréciés, tout comme la définition suivante: lâcher prise, c'est accepter une situation sans forcément l'approuver, mais sans non plus la nier.  Encore une autre petite dose de sagesse à partager entre tous les participants des Parleries!

 

LA SPONTANÉITÉ,  7 juin 2013,  MONTRÉAL

Allez, ne réfléchissez pas: dites-le franchement, êtes-vous spontané? Il semble que les personnes ayant cette qualité sont généralement appréciées pour leur candeur, leur sincérité, leur couleur.  En même temps, elles se mettent parfois les pieds dans les plats.  Finalement, la spontanéité est-elle une grande qualité ou un petit défaut mignon? A-t-elle plus d'avantages que de désavantages? Mais aussi, est-ce une caractéristique qu'on a envie d'avoir et de développer et, si c'est le cas, comment y parvient-on? L'avantage de cette prochaine Parlerie, c'est que nous essaierons de discuter sans trop réfléchir... en disant spontanément ce qui nous passe par la tête! N'oubliez pas de vous inscrire!

 

Synthèse de la rencontre

La plus récente Parlerie de Montréal nous a réservé une soirée amusante, pleine de surprises et de découvertes! Pour parler de spontanéité, rien n'avait été préparé... C'est logique! Malgré tout, nous avons pu voir que chacun perçoit bien différemment son propre degré de spontanéité.  Généralement, les participants aspirent à cultiver encore cette qualité, mais pas sans une certaine dose de retenue, de prudence.  Nous avons aussi pris conscience que, si la spontanéité reste bien accueillie, il y a un prix à payer quand nous choisissons d'exprimer sans gêne nos idées, nos opinions, nos réactions! Mais un élément ressort: nous avons tous vécu des expériences, parfois très audacieuses, où nous avons agi spontanément, et cela nous a souvent menés à des expériences de vie formidables.  Un bon point pour la spontanéité!

 

LE CHANGEMENT,  24 avril 2013,  SAINTE-JULIENNE

Des sages ont dit que la seule constante dans l'univers, c'est le changement.  On n'y échappe donc pas.  Mais qu'est-ce qui nous pousse à changer?  Pourquoi est-ce si difficile d'y arriver?  Pourquoi certaines personnes semblent accueillir le changement, alors que d'autres le fuient?  Y a-t-il une différence entre un changement choisi et un autre qu'on subit?  Tant de questions qui nous habitent sur ce sujet omniprésent dans nos vies...  Pourquoi ne pas bousculer vos habitudes, et venir en discuter avec nous?  Discuter du changement, c'est réfléchir à qui l'on est et apprendre ce qui nous motive.  Une belle occasion de grandir...

 

Synthèse de la rencontre

La Parlerie continue de changer... ou d'évoluer! En effet, nous avons tenu notre première Parlerie à Sainte-Julienne, sur le thème du changement.  Un sujet qui touche tout le monde, mais de façon bien différente! Pour certains, le changement est vital, essentiel, jamais assez rapide, au point qu'on le provoquera sans hésiter.  Pour d'autres, il reste tout de même menaçant, inquiétant, bien que souvent utile, et on ne s'y engage pas aussi facilement.  Il faut dire qu'il existe une grande différence entre le changement qu'on choisit et celui qui nous est imposé, tout comme entre les changements intérieurs et extérieurs.  Une leçon importante à retenir, toutefois: si nous n'avons pas toujours du pouvoir sur les événements, nous avons au moins celui de changer notre regard sur ce qui nous arrive, y compris les changements imposés.

 

LE BONHEUR,  19 avril 2013,  SAINT-JÉRÔME

Nous avons pour tradition d'amorcer nos Parleries en partageant nos petits bonheurs. Et si nous réfléchissions à cette notion du bonheur? Plusieurs questions se posent: qu'est-ce que le bonheur pour chacun de nous? S'agit-il de grands moments ou d'une accumulation de petites choses?  A-t-on l'habitude de trouver le bonheur facilement, ou passons-nous beaucoup de temps à le chercher? Et, justement, fait-on parfois fausse route en visant un bonheur lointain, au risque d'échapper celui qui est tout près de nous? Par ailleurs, d'où vient-il: de facteurs extérieurs, des personnes qui nous entourent, ou du plus profond de nous-mêmes? Existe-t-il différents types de bonheurs, à des degrés ou à des intensités qui varient? Tant de questions! Espérons qu'elles feront votre bonheur, au point de réserver votre place à notre prochaine Parlerie!

 

Synthèse de la rencontre

C'est avec sérénité et bonne humeur que nous avons passé la dernière Parlerie jéromienne à réfléchir à un sujet qui nous inspire tous: le bonheur. Mais nous avons travaillé fort en nous posant toutes sortes de questions étranges: qu'est-ce que le bonheur n'est pas, où est-ce qu'on ne le trouve pas... En procédant par l'absurde, nous avons pu identifier mille et une façons de trouver le bonheur, en évitant surtout de le chercher! Après avoir expliqué pourquoi nous avions le bonheur facile, ou pas, nous avons fini par comprendre que le meilleur endroit pour trouver le bonheur, c'est sans aucun doute à l'intérieur de nous.  Pourtant, nous étions d'accord à dire que le bonheur est dans tout! Curieux, non? C'est probablement ce qu'il y a de plus merveilleux avec le bonheur: c'est quand on lui court après qu'il nous échappe.  Laissons-le plutôt nous approcher, en toute simplicité!

 

OÙ EST PASSÉ LE TEMPS?,  12 avril 2013,  MONTRÉAL

À une époque pas si lointaine, tout semblait prendre du temps.  Il fallait quelques jours pour envoyer une lettre à quelqu'un par la poste, sans parler du temps requis pour l'écrire à la main. L'apprentissage se faisait plus lentement, souvent en s'inspirant d'un mentor, d'un modèle, qui nous transmettait patiemment son savoir. Et l'on ne se prenait ni pour un adolescent à 12 ans ni pour un adulte à 18 ans... Mais aujourd'hui, tout va si vite que nous sommes à l'ère de l'instantané! Il nous faut tout, sur-le-champ, sans attendre.  Pourtant, nous courons toujours, nous manquons de temps, nous sommes essoufflés... Où est donc passé le temps? Avons-nous vraiment gagné quelque chose avec les outils technologiques? Ou avons-nous plutôt perdu quelque chose en voyant le temps accélérer? Prenons le temps d'y réfléchir... et de s'inscrire à la prochaine Parlerie!

 

Synthèse de la rencontre

Serez-vous surpris d'apprendre que la soirée consacrée à ce thème a passé... à vive allure? En effet, les discussions entourant le temps, ce qu'il est devenu, ce que nous en faisons, se sont déroulées si rapidement que nos participants en redemandaient! Si nous avions tous l'impression que la vie s'écoule maintenant à un rythme accéléré, nous partagions aussi le désir de ralentir, d'aller moins vite, pour mieux savourer le moment présent.  Tout un défi!  Mais chacun a ses trucs pour diminuer la cadence: qu'ils s'agisse de manger ou de marcher lentement, pour mieux rester à l'écoute, de voir un thérapeute ou de regarder vivre les chats, notamment, tous les moyens sont bons s'ils nous aident à respirer... Vraiment, une autre soirée où le temps avait sa valeur... d'antan!

 

LOYAUTÉ ET FIDÉLITÉ,  22 mars 2013,  SAINT-JÉRÔME

À une certaine époque, une poignée de mains faisait foi de contrat, et l'on pouvait se fier à la parole donnée.  Mais en ces temps de corruption, de fraudes et de mensonges, où sont passées la fidélité et la loyauté?  Sommes-nous toujours fidèles en amour, en amitié, à nos engagements? Sommes-nous loyaux envers un client, un fournisseur, un commerçant? La société a-t-elle changé au point que ces valeurs sont en voie de disparition? Ou leur donne-t-on simplement une nouvelle définition? Et, plus important encore, sommes-nous toujours loyaux envers nous-mêmes? Sommes-nous restés fidèles à nos convictions, à nos rêves, à nos valeurs? Des questions troublantes, mais pourtant essentielles. Une invitation à tous... que vous soyez un fidèle participant ou non!

 

Synthèse de la rencontre

Voilà un thème qui nous a réservé quelques surprises, et qui bouscule sans doute un peu quelques croyances. Sur fond de commission Charbonneau, qui nous présente une foule de gens ayant choisi de rester fidèles à l'argent ou à la corruption plutôt qu'à des valeurs personnelles ou à l'organisation qui les emploie, nous avons fait un constat choquant: la fidélité et la loyauté ont leur côté sombre. D'une part, il nous arrive parfois à tous de faire preuve d'une fidélité au point que cela nous nuit. Nous avons tous à apprendre à nous jurer d'abord fidélité à nous-mêmes! D'autre part, les personnes corrompues sont souvent très fidèles et loyales entre elles, ce qui donne moins envie d'arborer ces qualités. Heureusement, tous les participants avaient envie de rester fidèles à des notions inspirantes, que ce soit à la parole, à la foi, à des valeurs ou à des modèles.  Il y a de l'espoir!

 

AVOIR/FAIRE/ÊTRE,  15 mars 2013,  MONTRÉAL

Qu'on le veuille ou non, nous consacrons notre vie à trois grands objectifs, chacun à des degrés divers: être, faire ou avoir.  Parfois de façon consciente, souvent sans trop nous en rendre compte, nous évoluons au quotidien en accordant la priorité à l'un ou l'autre.  S'il est facile de savoir ce qui anime le plus les participants de la Parlerie, nous pouvons tout de même nous questionner: ces trois objectifs sont-ils forcément en opposition?  Est-il possible de chercher à être plus, tout en n'hésitant pas à faire mille et une choses et en accumulant de l'avoir?  En fait, notre soirée sera consacrée à la recherche de l'interrelation avec l'être, le faire et l'avoir.  Comment pouvons-nous les concilier harmonieusement, voire nous réconcilier avec l'un ou l'autre de ces buts?

 

Synthèse de la rencontre

Un phénomène presque magique s'est produit à notre dernière Parlerie de Montréal: après environ 3 minutes d'interventions des participants, nous étions déjà engagés dans des réflexions profondes, intimes, intenses et passionnantes! Il faut croire que de parler de l'être, du faire et de l'avoir, ou plutôt du lien incontournable qui existe entre ces trois éléments, nous rejoint au quotidien. Selon nos participants, il est possible de travailler sur notre être sans négliger pour autant l'avoir, même si chacun connaît peu de personnes riches qui développent leur être (ce qui n'exclut pas qu'il y en ait). Par ailleurs, nous avons pu constater que nous nous définissons souvent par le faire. Sans que ce soit un problème, il y a peut-être là un indice que nous pouvons réfléchir autrement à notre être.  Et si vous me disiez en un mot qui vous êtes, quel serait-il?

 

LA LIBERTÉ,  22 février 2013, SAINT-JÉRÔME

Ah, il y a parfois des sujets qui nous promettent des discussions pleines de vie... Parmi les traits qui semblent caractériser plusieurs réguliers de la Parlerie, l'appel de la liberté vient souvent en tête de liste.  Pourquoi est-ce si important, si vital?  Peut-être y a-t-il un lien entre la liberté et l'autonomie, la responsabilité, les choix.  Mais peut-être aussi que la liberté s'exprime différemment pour chacun.  Quand on prononce le mot liberté, pensez-vous à des facteurs intérieurs ou extérieurs?  Être libre, est-ce simplement de n'avoir de comptes à rendre à personne? Un état intérieur? Une façon de penser? Et si tel est le cas, quel rôle jouent mes peurs, mes croyances?  Vous êtes libre de participer, mais n'oubliez pas de vous inscrire!

 

Synthèse de la rencontre

Une soirée de grande liberté à la Parlerie de Saint-Jérôme... Au sein d'un groupe complet (nous limitons les groupes à 12 participants), nous avons évoqué les facteurs qui nous procurent un sentiment d'être libres, de même que le sens du mot liberté.  Pour plusieurs, il s'agit d'une communion avec des amis, une collectivité, la nature, l'espace et plus encore. À la fois intérieure et extérieure, la liberté va au-delà du simple fait de ne pas avoir de contraintes.  Intimement liée au respect de l'autre, elle nécessite une constante remise en question et la capacité d'apprécier notre unicité.  Nous avons aussi cherché des symboles de notre liberté: de la toile blanche à une grande marche dans un lieu désert, en passant par le vent, un canot sur un lac ou Paris, la liberté prend la forme de nos valeurs, de nos rêves ou de nos bonheurs!

 

LA CRÉATIVITÉ,  8 février 2013,  MONTRÉAL

Voilà un sujet qui ne manquera pas de stimuler les participants!  Mais au fond, qu'est-ce que la créativité?  En avons-nous une bonne compréhension, une définition assez uniforme, ou s'agit-il d'une notion propre à chacun, qui s'exprime sous différentes formes?  Puis, nous examinerons comment s'exprime la créativité chez chacun.  Quel est notre potentiel créateur?  Quels sont nos outils, nos moyens personnels de la laisser surgir, de la stimuler, de l'alimenter.  D'ailleurs, il sera intéressant de se demander si on peut augmenter sa créativité, et comment y parvenir.  Y a-t-il des gens qui, par défaut, sont plus créatifs que d'autres, et doit-on alors se contenter de l'être moins, ou peut-on changer les choses? Et si nous tentions de vivre une Parlerie créative... N'oubliez pas de vous inscrire!

 

Synthèse de la rencontre

Comme on pouvait s'y attendre avec un pareil thème, la dernière Parlerie de Montréal nous a permis d'explorer une facette de l'humanité qui nous distingue de la majorité des autres animaux de la planète... Si les définitions de la créativité varient, il reste que tout le monde possède une part de créativité, exploitée à des degrés divers.  Cette qualité, qui correspond à un besoin d'expression, touche notre liberté, le fait d'oser être soi et le sentiment de plaisir.  Mais c'est aussi un enrichissement, une nourriture, un fondement de notre personnalité, et bien d'autres choses encore! Et pour les participants présents à cette Parlerie stimulante, ce ne sont pas les projets qui manquent pour l'avenir, y compris celui, à la fois simple et grandiose, de créer sa propre vie.  Quel projet passionnant!

 

OÙ EN SUIS-JE DANS MA VIE?,  18 janvier 2013, SAINT-JÉRÔME

C'est un classique: au jour de l'An, on prend des résolutions qui, souvent, ne durent que le temps des roses.  Mais si on s'efforçait simplement de faire le point sur notre vie, en se posant quelques questions essentielles: Comment ai-je aimé mes proches l'an passé? Au service de qui et de quoi ai-je mobilisé mes talents et mes énergies? Comment ai-je réalisé l'équilibre entre ma vie intérieure, ma vie relationnelle et ma vie professionnelle? Quels objectifs fixés l'an dernier ai-je atteints?  Quels objectifs n'ai-je pas atteints et pourquoi? De quoi suis-je satisfait ou fier? De quoi suis-je mécontent ou frustré? Quelle direction vais-je prendre l'année prochaine? Ces questions, et d'autres encore, nous aideront à faire le point sur notre vie, pour mieux connaître les choix à faire et les défis qui nous attendent.  Une belle piste de réflexion sur soi! 

 

Synthèse de la rencontre

La Parlerie est un laboratoire pour diverses expériences, et chaque thème constitue en soi une expérience! Malgré l'intention que nous avions de susciter la réflexion sur différents éléments de notre vie, au cours de l'année passée, le thème n'a pas semblé générer les pensées escomptées.  La soirée a donc été empreinte d'émotions, d'ouverture et de confidences, de prises de conscience également, qui s'apparentaient plus ou moins à un bilan, dont certains n'avaient pas envie de toute manière.  Mais attention: le fait de ne pas atteindre l'objectif fixé ne s'est pas traduit par une mauvaise soirée, loin de là!  La magie des Parleries, ce n'est pas que d'atteindre une destination; c'est plutôt une manière de faire le voyage.


JOIE DE VIVRE/ÉMERVEILLEMENT, 11 janvier 2013, MONTRÉAL

Histoire de prolonger la magie des fêtes, pourquoi ne pas s'arrêter sur toutes ces petites et grandes choses qui nous émerveillent, et qui alimentent notre joie de vivre!  Voilà une Parlerie qui risque de faire du bien... Dans une ambiance de plaisir et de bonne humeur, nous essaierons de trouver ce qui suscite notre émerveillement.  Comment cultiver la joie de vivre? S'agit-il de qualités naturelles chez certains, que d'autres n'ont pas forcément? Peut-on développer notre aptitude à s'émerveiller?  Tant de questions qui ne manqueront pas de nous faire plonger dans nos souvenirs les plus joyeux... Une façon de contacter l'enfant qui sommeille en nous, et qui ne demande qu'à s'enthousiasmer.  Un rendez-vous festif à ne pas manquer!

 

Synthèse de la rencontre

Quelle belle occasion de se ressourcer, en réfléchissant aux façons diversifiées d'entretenir son coeur d'enfant et de stimuler sa joie de vivre!  Comme c'est souvent le cas, plusieurs éléments communs revenaient chez tous les participants, mais aussi des manières très personnelles de nourrir sa capacité à s'émerveiller.  La nature, l'art, la bonté de l'être humain, l'amitié, tant de raisons de se réjouir! Nous avons aussi réfléchi longuement aux liens qui existent, justement, entre émerveillement et joie de vivre: lequel engendre lequel? Cette fois, les opinions divergeaient, tout en se rejoignant sur le fait que ça n'a guère d'importance: notre principal devoir, c'est de continuer à s'émerveiller et à ressentir de la joie, peu importe leur source!